Notre accompagnement

Notre service consultation

La coéducation

Beaucoup des parents qui fréquentent l’AMSAT vivent encore cette relation comme une relation d’« assistanat » : face à des professionnels qui, pour eux, détiennent la connaissance du handicap (donc le pouvoir), ils limitent souvent leurs revendications à des demandes d’aides matérielles. Cette passivité nuit au développement harmonieux de leur enfant porteur d’un handicap. Ils demeurent les principaux éducateurs de celui-ci. Ils doivent donc pouvoir exprimer le projet de vie de la famille. Les professionnels doivent pouvoir en tenir compte, conseiller ou moduler. De cette collaboration dépend l’avenir du jeune porteur d’un handicap.

Partagez ce contenu
Soutenez l'AMSAT