Mon enfant est trisomique

Comment aider mon enfant

L'adolescence

La puberté n’a pas de caractère particulier chez les jeunes trisomiques 21, elle intervient généralement au même âge que chez les autres jeunes enfants. Mais parfois elle peut survenir de façon précoce.

Le suivi médical :

 Le suivi médical est presque le même que chez l’enfant:

  • Dosage annuel des hormones thyroïdiennes.
  • Visite chez le dentiste tous les six mois.
  • Contrôle annuel de l’audition et de la vision.
  • Contrôle de la radiographie cervicale vers l’âge de dix-huit ans et après 30 ans.
  • Recherche d’une pathologie articulaire en cas de douleur ou de gêne dans la marche.
  • Visite chez un gynécologue pour les filles ou chez un endocrinologue pour les garçons.

 

Le suivi psychologique:

Les jeunes enfants trisomiques font souvent l’objet d’un handicap mental constant se traduisant par un comportement passif. Des dépressions peuvent survenir à tout âge. Ces symptômes mentaux et/comportementaux peuvent être soignés médicalement mais un accompagnement  psychologique apporte un plus qualitatif aux soins médicaux. Un soutien  psychologique peut également être proposé aux proches (parents, frères et sœurs).

les thérapies favorisant un bon développement physique, langagier et relationnel:

- la prise en charge kinésithérapique et la prise en charge orthophonique à proposer ou à poursuivre, de même que l'accompagnement psychologique.

Hygiène de vie:

  • Bonne hygiène corporelle.
  • Alimentation équilibrée.
  • Brossage de dents après chaque repas.
  • En cas de perte de dents, proposer des solutions prothétiques spécifiquement adaptées aux besoins de chaque personne.
  • Pratique régulière d’exercices physiques.
  • Surveiller l’âge de l’apparition des signes pubertaires pour déceler une puberté précoce ou un ralentissement de croissance.
Partagez ce contenu
Soutenez l'AMSAT